Ceci est un blog

Accueil > Internets > Que Google déréférence les sites de presse commerciale ... et/ou qu’on passe à (...)

Que Google déréférence les sites de presse commerciale ... et/ou qu’on passe à autre-chose que Google

lundi 29 octobre 2012, par deor

MAJ 31/10/2012 - complément intéressant à lire là : Google et la presse : le déplacement de valeur n’est pas où on le croit

Si vous vous intéressez un tant soit peu au web en France, ça ne vous avait pas échappé que l’ineptie du moment, c’est cette revendication par la presse française d’une rémunération par Google des organes de presse sous le fallacieux prétexte que Google indexerait leur contenu.

Je vous conseille de lire ce texte, qui explique bien en quoi les arguments avancés sont mauvais, et cachent mal la simple et basse recherche de profit d’une presse à l’agonie Petits meurtres de liens entre amis : la presse, le ministère et Google News. Reflets.info a aussi relevé des contradictions marrantes révélatrices de l’hypocrisie de la presse française sur la question.

Quitte à redire une évidence, de 50 à 70% du trafic des sites internet, d’après ce que j’ai pu observer, provient des produits Google [1]. Le jackpot étant de réussir à se faire référencer dans les clusters de Une de Google actualité. Tout de suite, on passe à 100k visites dans la journée sur la page référencée [2]. Tout ça pour dire qu’à mon humble avis, vu que les sites de presse trustent aujourd’hui quasi-intégralement les pages de Google actualités, le trafic généré doit être conséquent et la part de trafic provenant de Google pour ces sites est probablement supérieure encore à la fourchette donnée plus haut..

PNG - 170.4 ko
Jackpot, donc, pour l’Express, le Figaro, TF1, le JDD, RMC.fr, le Point... bref, que de la presse en mal de visibilité

Ce qui implique deux choses.

Si quelqu’un devait payer, ce serait à la presse de le faire

En effet, comme le pointent à raison les gens de Reflets.info, ces différents groupes de presse pourraient très bien choisir de se faire déréférencer, s’ils considèrent que Google les spolient. Évidemment, ça n’arrivera pas, pour les raisons évoquées là-haut.

Les sommes collectées par ces sites par la publicité sont, certes, en deçà des résultats de Google, mais néanmoins dans des ordres de grandeurs confortables. L’IREP, Institut de Recherches et d’Études Publicitaires annonce 321 millions d’euros pour le revenus publicitaire internet des médias pour le premier trimestre 2012. C’est supérieur au résultat de la presse quotidienne nationale (120 millions d’euros) et surtout, c’est le seul support en hausse après le cinéma et le mobile. N’oublions pas, au passage, que cette presse est subventionnée directement et indirectement par l’État.

Que Google déréférence enfin la grande presse

C’est Google, donc, qui, essentiellement, fait l’audience qui permet à ces sites de valoriser leurs espaces publicitaires. D’ailleurs, de ma perspective de webmaster, Google favorise même très fortement et de manière discriminée ces sites de presse commerciale. Le terme n’est pas tout à fait exact, mais en tout cas, ni Fakir, Article XI, CQFD, Billets d’Afrique ou autres publications de qualité, parfois lucratives [3] ne bénéficie de ce traitement de faveur. Même quand la petite presse [4] colle à l’actu du moment, aucune chance de la voir apparaître dans Google actualités, même quand le nécessaire technique a été fait [5].

Le géant des internets a réagit aux velléités marchandes des sites de presse en menaçant de les déréférencer. Qu’il en soit ainsi. Ça nous fera de l’air, et, enfin, de l’information de qualité.

Voici à quoi ressemble la page d’accueil de Google actus au moment de la rédaction de ces lignes (essayez à tout moment, ça marche toujours pareil).

PNG - 557.6 ko
Page d’accueil de Google actu le 29/10/2012 à 12h51, admirez la diversité.

Mis à part quelques accidents pour des sujets spécialisés (sport, informatique), les liens pointent en écrasante majorité vers les sites de la presse nationale.

Voyons ce qu’il en est du pluralisme tant brandit par les publications en question, sur les sujets traités (après rafraîchissement, donc ce ne sont pas exactement ceux de la capture), en prenant seulement les principaux titres aggrégés par Google actu.

Sujet : l’Ouragan Sandy arrive aux États-Unis

  • EN DIRECT. Ouragan Sandy : des Français portés disparus en mer
  • Sandy, un ouragan qui pourrait coûter des milliards
  • EN DIRECT. Ouragan Sandy : « le Bounty » en perdition au large de la Caroline du Nord
  • Sandy : la bourse de New York et les transports publics fermés
  • USA : l’ouragan Sandy se rapproche de la côte est
  • EN DIRECT. Ouragan Sandy : New York et la côte Est des Etats-Unis

Bon, à la limite, il y a des angles un peu différents.

Deuxième sujet

  • Nord : une femme s’immole dans le bureau du maire d’Hazebrouck : Une femme connue des services sociaux municipaux s’est immolée lundi 29 octobre dans le bureau du maire d’Hazebrouck (Nord) avant d’être secourue par les pompiers, a-t-on appris auprès des secours et de la municipalité. Nouvel Obs
  • Nord : une femme s’est immolée dans le bureau du maire d’Hazebrouck : Une femme connue des services sociaux municipaux s’est immolée lundi matin dans le bureau du maire d’Hazebrouck (Nord) avant d’être secourue par les pompiers. TF1 News
  • Une femme tente de s’immoler par le feu à l’Hôtel de Ville d’Hazebrouck : Une femme d’une cinquantaine d’années a tenté lundi matin de s’immoler par le feu dans le bureau du maire d’Hazebrouck (Nord), a-t-on appris auprès des sapeurs-pompiers. Challenge/Agence SIPA

Bon, là, le pluralisme qui fait la gloire de la liberté de la presse française saute aux yeux, n’est-ce pas ? Précision importante : aucun des deux premiers articles ne mentionne de dépêche commune.

Troisième sujet

  • Rouen : un camion-citerne plein de carburant en feu sur un pont : Un camion-citerne est en feu sur le pont Mathilde à Rouen (Haute-Normandie) depuis 10h45 ce lundi matin. Un épais nuage de fumée noire se propage dans le ciel car le camion, couché sur le côté, transportait 22 000 litres de gasoil et 9000 de super. Le chauffeur ne serait pas blessé, mais trois caravanes stationnées sous la structure ont été touchées par les flammes, les forains qui les occupent sont actuellement évacués. Deux personnes ont par ailleurs été légèrement blessées. Le Parisien
  • Un camion-citerne en feu sur un pont à Rouen : Un camion chargé de gazole et de carburant s’est couché et a pris feu sur un pont du centre de Rouen lundi matin. Selon nos informations, une vitesse excessive serait à l’origine de l’accident et la structure du pont pourrait être menacée. Deux personnes sont légèrement blessées. TF1 News
  • Un camion-citerne prend feu sur un pont à Rouen : Chargé d’hydrocarbures, le poids lourd s’est renversé sur la chaussée du pont Mathilde pour une raison encore indéterminée et a pris feu. Le premier bilan fait état de deux blessés légers. L’Express (qui indique avec AFP)

Là encore, pas de doute, on est subjugués par la richesse de l’information.

Inutile de poursuivre plus loin. Je vous invite à mener cet exercice vous-même, à tout moment, et, à peu près, sur tous les sujets. L’effet de matraquage qui en résulte finit par peser. Il faut néanmoins remercier Google actus de nous fournir un magnifique outil qui révèle la vacuité de ces publications, tant, justement, elles ne sont pas plurielles, ni dans les angles, ni dans le ton, ni, surtout, dans le choix des sujets. Si quelqu’un pouvait un jour mener une étude statistique d’envergure, ça se verrait certainement confirmé [6].

Imaginez un peu la Une composée par les organes de presse alternatifs cités plus haut. Déjà, impossible de composer des clusters. Voici ce que donnerait une Une composée des sujets mis en avant par Fakir, CQFD, Article [7] :

  • Avoir le cancer, plutôt crever !- Scandaleux ! Des habitants de Tarente, port industriel du sud de l’Italie, exigent la fermeture de l’usine qui les fait vivre, et dont les émanations de dioxine provoquent maladies et morts dans la région.… - CQFD
  • Voyage au sommet de l’oligarchie : La France de tout en haut - Après les Zones industrielles picardes, Megève. Après les prolos, la France de tout en haut – et son tournoi de polo. - Fakir
  • Nucléaire, armement, pétrole : Nicolas Lambert ausculte la sainte trinité de la Ve République - Nicolas Lambert est un homme méthodique. Lorsqu’il s’attaque à un sujet en vue d’en faire un pièce, il commence par mener un impressionnant travail de documentation. Pas question de simplement effleurer un sujet : il faut le maîtriser parfaitement. C’était le cas pour « Elf, la pompe Afrique », ça l’est également pour « Avenir radieux », pièce consacrée au nucléaire et aujourd’hui publiée en livre. - Article XI
  • Citizen Murdoch - News Corporation, troisième empire médiatique mondial dirigé par Rupert Murdoch et fils, n’en finit pas de payer le scandale des écoutes téléphoniques pratiquées par News of the World (NOW), ancien fleuron de sa filiale britannique News International. - CQFD
  • Les chaînons manquants - Quel lien entre l’hôpital de Beaumont-sur-Oise et la Banque centrale européenne à Francfort ? Entre la maison de retraite d’Amiens et le dernier sommet européen ? Entre la brigade de protection des mineurs, à Paris, à Cannes le G 20 ? Aucun ? - Fakir
  • La culture nous prend pour des truffes - La mairie de Marseille recrute mille bénévoles pour encadrer les festivités de 2013, « année capitale ». Comme à Lille en 2004, ces gentils blaireaux se convertiront en « ambassadeurs » d’une vaste couillonnade touristico-ludique censée civiliser une cité aux mœurs trop barbares. Depuis Paris, le Premier ministre a d’ailleurs évoqué 2013 comme une « opportunité formidable » pour « mobiliser les énergies » et, qui sait, mettre les kalachnikovs en sourdine… - CQFD
  • La trancheuse de Parme, ou comment mettre en pièces autre chose que du jambon - C’est un bâtiment qui a valeur de triste symbole : au cœur de l’Oltretorrente, le quartier populaire de Parme, le Vieil Hôpital - majestueux édifice datant de la fin du XVe siècle. Un lieu longtemps protégé qui excite les appétits de tous ceux qui attendent d’abord d’une ville qu’elle leur rapporte de l’argent. Heureusement, certains Parmesans sont bien décidés à ne pas les laisser faire. - Article XI

On rétorquera probablement qu’on compare là des patates et des poireaux : quotidiens vs. mensuels, lucratifs vs. militants désintéressés (enfin, quelques brouzoufs ne leur déplairait sûrement pas)... Pas faux.

N’empêche que j’ai eu beau chercher, d’une part, aucun sujet commun entre ces publications pourtant proches. Le pluralisme, ce sont ces publications. D’autre part, si Google faisait la part belle à cette presse plutôt qu’à la grande, je suis persuadé que les gens n’en seraient que mieux informés.

Je ne convaincrai pas de journaliste avec cet avis, j’en suis bien conscient.

Après tout, de Google, on se fout

Cette Une virtuelle, elle existe déjà, depuis bien longtemps, depuis avant Google actus, d’ailleurs. C’est, à peu de choses près, ce que fait Rezo.net, par exemple (mais d’autres sites du même acabit existent [8]).

Sans télé ni radio [9], sans abonnement à la grande presse, en toute modestie, j’ai pourtant réussi à bien suivre le monde qui m’entoure. Et surtout - c’est l’évidence-même pour certaines personnes - de cette manière, je n’ai pas peur des méchants islamistes ni de mes voisins, je n’ai pas le sentiment d’une montée de l’insécurité en France, je ne glorifie pas la réussite des industriels français, je n’accorde pas plus de légitimité ni d’admiration à des people. Bref, sans cette grande presse il est enfin possible de se concentrer sur les choses qui comptent sans s’entendre dire en permanence ce qu’on doit penser et surtout, de quel sujet.

Tout cela vaut surtout pour Google actus, dont on peut tout à fait se passer, donc. Regrettons quand même que les centaines de milliers de visiteurs ne soient pas dirigés vers ces si chouettes publications plutôt que vers ces repompeurs de dépêches.

Mais quid du moteur de recherche de Google ? Certain-e-s vous diront bien qu’il est tout à fait possible de s’en passer et ils-elles auront raison. Il y a Seeks, Duckduckgo... Néanmoins, je dois confesser que pour ce qui est de la recherche active (et donc non de la consommation passive de liens), je trouve Google toujours très utile et mieux fait que ses alternatives. Il faut probablement faire un peu confiance à son propre discernement et à notre capacité à utiliser ce service. Ça n’engage que moi.


[1Il me semble que quiconque a accès aux stats d’un site internet a constaté la même chose. J’invite les commentateurs/trices éventuel-le-s à confirmer ou infirmer.

[2NB : c’est un ordre de grandeur, hein, basé sur mon expérience d’un site français pour lequel j’ai bossé, et qui arrivait parfois à y figurer

[3en théorie, parce qu’en pratique, qui arrive à rentrer dans ses frais ?

[4par opposition à la grande presse, hein, pas par la valeur et la qualité du travail, qui est lui, parfois bien plus grand.

[5soumettre un sitemap de news, bien formater les URL, tout ça

[6mais encore une fois, je serais heureux d’être contredit.

[7Je sais que ce choix n’a rien d’objectif. Disons que c’est tout une bande de gauchistes, mais justement, le résultat est intéressant au regard de proximité idéologique de ces publications.

[8... enfin je crois, moi je ne lis presque que ce portail-là. D’ailleurs, portail, c’est peut-être le mot que Philippe Jannet cherchait ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.